Yoga & énergies : Yoga de l’énergie ☀️🌙

« Beaucoup d’adeptes du yoga méconnaissent le corps énergétique. Ceux qui se limitent aux postures et à quelques respirations hygiéniques, accompagnées de relaxation, ne se préoccupent guère des aspects plus subtils de cette structure énergétique qui sous-tend notre corps physique et l’anime. » André Van Lysebeth

Le Yoga de l’énergie , pratique spécifique du HATHA YOGA, développée par Rogerc Clerc, que l’on m’a transmise pendant 4 ans , et que je transmets dans mes cours , met l’accent sur la perception de l’énergie de vie et sur les différents ambiances qui se manifestent, une perception globale, diffuse, au delà du mental analytique.

La perception de l’énergie est subtile, impalpable et pourtant le ressenti dans les tissus du corps et les cellules est bien là : peut-être comme un fourmillement , un picotement , un frémissement , une activité vibratoire à vivre d’instant en instant, un mouvement incessant dans une qualité d’attention , avec son regard intérieur.

Par exemple , sur une lente expir ( les poumons se vident) , porter son regard intérieur sur ce mouvement de descente vers le bas ( du sommet du crâne vers le bassin) et lorsque l’inspir se manifeste , l’attention se déplace vers le haut. Ce mouvement , ce va et vient du souffle, PRANA, déplace les énergies . C’est ce que Roger Clerc appelle  » le regard intérieur » .

Ce mouvement , ce type de conscience est très subtil , mais avec une pratique régulière et assidue, ( que ce soit aussi bien dans les asanas ( postures) , dans le pranayma , la médiation. . .) la sensibilité s’éveille, le déplacement devient familier et la perception peut aller dans chaque partie du corps ( jambe, bras , avant bras etc.. ..) dans le corps physique , mais également et surtout dans le corps subtil . Ce regard ne se situe pas au niveau des globes oculaires ni de la visualisation mais bien au niveau de l’esprit , un déplacement , un retournement de conscience et des sens , et ce déplacement entraîne les énergies.

 » Ces perceptions de vibrations, sont réalisables d’une part en développant nos sens au delà du substrat physique, d’autre part en nous entraînant à percevoir et à utiliser consciemment nos divers corps : énergétique , psychique, spirituel  » . Roger Clerc.

Namasté 🙏😊


 

Quand les Portes de l’Energie sont ouvertes: Les 5 Vâyus ( souffles , vents ) 😊🌈

Le yoga de l’énergie tel qu’il m’a été transmis lors de mes quatre années de  formation, met l’accent sur la circulation des énergies , par un travail sur la relation du geste et de la respiration ( dans les asanas / postures ) , sur le rôle du regard intérieur , subtilement , sans excès de volonté et sur l’attention .Les postures, la respiration, la méditation et plus subtilement les vibrations agissent sur l’énergie.

 » L’énergie va là où va la pensée  » ( Roger CLERC ) .

Les chakras sont les portes à ouvrir pour la circulation des énergies ( j’en ai déjà parlé dans un article précédent ) , et lorsque ces portes sont ouvertes , les différents souffles ou vâyus peuvent circuler .

Les 5 cinq souffles , les 5 vâyus, sont reliés à l’univers par la respiration ( prânayama) . Ils sont comme les Portes de l’énergie en mouvement , cette énergie qui  traverse notre corps tout entier.

Je ne parlerai que des 5 majeurs car il en existe d’autres selon les traditions.

 » Nous ne devons jamais oublier que l’énergie reste subtile, quelle que soit sa manifestation : respiration, mouvements, rêves etc …Ceci est d’ailleurs indispensable si l’on veut admettre , à la fois l’existence de Prâna et la conception de toute physiologie subtile . Prâna est transcorporel et justifie tout à fait la nécessité de faire la différence entre Prânayama et gymnastique respiratoire… » ( Jean-Pierre LAFFEZ)

✓ Prâna – Vâyu :  » le souffle en avant « 

Il est situé dans le chakra du coeur, point de rencontre de l’énergie du haut et du bas , et c’est bien là qu’est répartie l’énergie dans les autres centres d’énergie, évitant ainsi le déséquilibre qui risque de surcharger un autre center d’énergie.

Il est l’indicateur que l’INSPIR est une descente de l’énergie et non une montée.

✓ Apâna – Vâyu :  » le souffle d’en haut  » 

Il est situé entre l’anus le nombril . Il circule dans le chakra inférieur ( Mulhadara chakra) . Il régit les fonctions d’expulsion / élimination ( accouchement, éjaculation, menstrues, selles, urine, gaz carbonique à l’expiration, gaz du colon) et de reproduction.

Il est l’expiration de type lunaire , au contraire de Prâna – vâyu qui est l’inspiration de type solaire.

✓ Samana – Vâyu :  » le souffle en harmonie

Il est le souffle qui équilibre , unifie, harmonise et stabilise Prâna-vâyu et Apâna – vâyu . Il se situe dans le chakra du nombril ( entre le nombril et le coeur ) et régit les mécanisme de la digestion . Son mouvement va de la périphérie vers le centre racine, à la source, par le travail de la médiation . Ouvrir ces portes , c’est se relier à ces sources énergétiques avec clairvoyance.

✓ Udâna – Vâyu :  » le souffle d’en haut

Il est « le souffle qui monte » . Il opère par le chakra de la gorge, quelquefois entre le nez et le sommet du crâne. Il exerce son influence sur le diaphragme et la respiration . Il représente les transformations de l’énergie et ses mouvements qualitatifs vers le haut. C’est lui qui permet à la Kundalini, par la puissance de son énergie, de monter de chakra en chakra.

✓ Vyana :  » le souffle des nadis »

Il est réparti dans tout le corps, émane du second chakra et il imprègne tout le corps. Il se déplace du centre jusqu’à la périphérie. Il gouverne la circulation à tous les niveaux : aliments , eau, oxygène, circulation des émotions et des pensées. Il transmet la force et le mouvement . En cela, il assiste les autres vâyus dans leurs fonctions . Il assure la circulation de l’énergie dans les nâdis ( canaux subtils du flux de l’énergie ) .

La frontière entre chacun de ces vâyus, qu’ils soient au nombre de 10 ou de 5 n’est pas déterminée, car tout un chacun fera circuler l’énergie selon ses ressentis.

Il n’en reste pas moins que ce souffle sera notre soutien , notre partenaire, notre allié , notre ami dans tous les moments de notre vie. Nous devons le travailler, l’observer, l’écouter, le ressentir , l’affiner.

 » Le Prânayama , science et art du Prâna, est la Porte d’entrée par laquelle le yogi pénètre dans le corps subtil. . . art du souffle , il apporte à l’organisme un abondant surcroît d’oxygène, y provoquant de subtiles transformations , qui ont leur répercussion sur toutes les fonctions somatiques . Il favorise au plus haut point le recentrage de l’attention et la concentration de l’esprit . Régulant pensées, désirs et actions, il procure à celui qui s’y adonne avec prudence et patience un remarquable équilibre, une profonde paix et une grande force de volonté . . . » François ROUX 

Namasté 😊 🌺 🌈 🙏

( Extrait de mon mémoire  » La Porte du Sacré » JUIN 2015 #efyparis)


Le sens profond de la pratique du yoga, …un chemin de vie🙏🌈

Pratiquer patiemment , avec régularité et ardeur , sans but de maîtrise à tout prix , sans but de performance , à son écoute , est le sens même du yoga.
Certes, ça bouscule , ça déstabilise , ça secoue nos croyances , nos rigidités mentales, notre image , tout ce qui constitue notre égo avec une dépense d’énergies incroyable.
Mais si nous cherchons à aller vers la face cachée , occultée de notre Etre , vers une présence intérieure , nous ouvrons tous les champs des possibles , nous élargissons notre conscience , nous sommes riches de nous mêmes plutôt qu’être dépendants de sources extérieures, plutôt que de rester sur nos acquis . A ce moment là, les évènements extérieurs difficiles, inhérents à toute vie , ne nous démobilisent pas , ou moins , ne nous paniquent plus, car nous pouvons appréhender l’impermanence avec justesse.

Le chemin peut paraitre  difficile pour nous mettre en relation à nous même, car  il nous montre du doigt nos limitations physiques et psychologiques , là où nous en sommes  aujourd’hui. Mais, petit à petit, en cherchant nos limites ( car le yogi est un chercheur )  nous devenons plus familiers avec nos habitudes , nos négligences , nos peurs, notre routine, bien installés, et nous nous ouvrons à des champs d’expérience nouveaux, des portes à ouvrir .

A travers les asanas ( les postures) plus exigeantes , nous nous donnons la permission de franchir des limites inconscientes , de franchir des obstacles, d’ouvrir des circuits , des connexions neuroniques, et nous devenons plus à l’aise , plus précis. Il est important de ne pas éviter la difficulté mais bien de pratiquer avec un esprit frais , curieux , sans résistance , (ce qui ne veut pas dire abandonner) , pour oser, pour explorer, se tromper, essayer , réessayer ,toujours , aller vers son corps plutôt que d’exiger de lui dans sa connaissance….Etre dans l’action, avec ardeur , vers un effort juste , dans une juste tension pour tenter de trouver, pour observer et reconnaître que là, nous sommes allés trop loin , ou au contraire que nous sommes en dessous de nos possibilités.

Ne pas hésiter lorsque le corps résiste d’utiliser des « ajustements  » telles que sangles , briques…., car si je passe en force, l’obstacle va se renforcer en mettant des résistances ailleurs dans le corps . En faisant de  mon corps un allié , je laisse faire , je me laisse être , je me fais confiance, je place des intentions , mon attitude intérieure est humble , patiente , douce, le contraire de l’insatisfaction . La façon, l’habileté , l’intention d’installer une posture sont plus importantes que le résultat obtenu.

L’apprentissage du yoga se fait par palier, chaque posture peut s’installer à des degrés différents , mais l’important est de constater , observer la progression, les changements , les évolutions , les nouvelles sensations , les ressentis et ces moments de grâce où l’effort rejoint le non effort , où la posture installée devient confortable et où les mots gratitude , plaisir prennent tout leur sens .

Tous ces effets se font sentir dans la perception et la gestion de la vie . J’ai la sensation que mon énergie, mon humeur , ma constance sont stables , que je peux déposer les armes , m’installer dans Ahimsa ( la non violence), que je peux réaliser le sens profond du yoga dans l’harmonie, la quiétude, la cohésion. Le yoga devient un fil qui commence à faire inextricablement partie des fibres du pratiquant.

 » Quand le désir de prendre disparait , les joyaux apparaissent »

( Yoga Sutra II-37)


Un nouveau Dîner Yoga le 5 Avril ☀️🍝😊🙏

Un nouveau Rendez-vous mensuel aura lieu le JEUDI 5 AVRIL à 19 H.

Laurence a ,à nouveau, la gentillesse de nous recevoir chez elle pour ce moment agréable et convivial , de pratique de Yoga et de partage et d’échanges autour de la table ensuite . C’est à chaque fois un beau moment dans la bienveillance et la joie.🍝 😀 🙏


 

Yoga & Sankalpa du Printemps : L’atelier

L’Atelier Yoga & Sankalpa du Printemps

que j’ai partagé avec Julie Fournol Psycho énergeticienne

et Praticienne en hypnose

Ce fut une belle, très belle journée , remplie de bienveillance , d’empathie, d’émotions : Pratique sur le tapis , et des échanges, des partages, un accueil dans la joie du coeur, la bienveillance et la gratitude envers soi et les autres, des intentions ont été posées pour un mieux être en douceur .
Notre regard s’est orienté vers la nature et l’univers, en ce jour de nouvelle lune et veille de printemps.
Alors que les énergies étaient vers la terre et le dedans durant la période hivernale, nous nous sommes départis en douceur de l’énergie « Yin » de l’hiver pour accueillir dans la fluidité, les énergies plus  » yang » du printemps, nous permettant de préparer les tissus profonds à l’émergence du flux énergétique sur tous les plans de notre ETRE : physique, énergétique, mental, émotionnel.

Les postures d’ouverture et de lâcher prise en Yoga nous ont apporté la douceur et la légèreté nécessaires aux transformations saisonnières , intenses et joyeuses, tandis que Julie nous a amené vers un nettoyage énergétique avec un moment d’approche vers l’hypnose.

Saison de l’élément feu (« agni » en sanscrit, symbole de l’ardeur , de l’intensité), qui transforme et produit lumière et chaleur, la joie et l’envie de faire circuler cette vie en nous, nous a permis d’installer  ensemble un nouveau cycle.
Réveil des corps et nettoyage intérieur en mêlant conscient et inconscient , pour semer des graines de possible à laisser évoluer dans son quotidien.

 » Tout est possible. J’ai confiance en ma faculté de   transformation créatrice, et j’avance avec fermeté et  décision dans la direction choisie, afin d’inspirer le monde « .


 

Chandra Namaskar : La salutation à la lune et ses bienfaits 😊🌙🙏

( Photo de JLuc non libre de droits)

 » Un vaste et tendre apaisement semble descendre du firmament que l’astre irise . . . C’est l’heure exquise  » Paul Verlaine

La salutation à la lune a un effet apaisant sur le corps mais aussi sur l’esprit et créé  équilibre , harmonie et calme .

La lune symbolise le côté féminin , l’énergie froide  , celle qui reçoit  , c’est le Yin, le canal de gauche qui finit dans la narine gauche  (Ida) . C’est la partie reliée à la mère, c’est la création, l’inspiration, l’intuition, la sensibilité et la douceur maternelle de la vie et de la nature.

Durant le cycle croissant et lors de la pleine lune, l’énergie monte et s’intensifie, le corps est plus fort et l’esprit plus vif, mais moins concentré, moins ancré et moins connecté. Les forces vont vers le haut,  les émotions sont exacerbées et le mental plus agité.

On cherchera  à porter son attention sur les pieds et orteils dans chaque posture pour palier le manque d’enracinement créé par la pleine lune. On pourra aussi équilibrer  les effets de la pleine lune en cherchant à calmer le corps et le mental avec des flexions vers l’avant et du pranayama.

Lors de la pleine lune, la lune fait face au soleil et reflète ainsi sa lumière. En même temps, cela implique que le soleil vient éclairer totalement la lune. Ainsi, toutes nos ombres sont révélées. Si nous sommes attentifs, nous remarquerons qu’ émotivité, sommeil, appétit sont influencés. Nous avons souvent du mal à dormir et tendance à manger plus que nécessaire.

En phase de pleine lune, le yoga nous invite à pratiquer des pranayamas (respirations ) afin de réguler prana , on peut également réciter des mantras  afin de canaliser les émotions et s’installer dans une posture  méditative pour développer notre présence et fluidifier nos circulations internes.

Les bienfaits de Chandra Namaskar
Ayant un impact de refroidissement, la Salutation à la lune est excellente pour les jours où l’on se sent énervé car elle maintient l’équilibre de la respiration et de la fréquence cardiaque.
L’activation de l’énergie féminine ( le yin)  permet au pratiquant d’entrer en contact avec sa nature maternelle. En générant l’attitude de gratitude, les longues et profondes respirations amènent à l’instant présent .
Amenant patience et paix, la salutation à la lune relie  le yogi à son côté intuitif calme et attentif , en supprimant  tension, stress, qui sont des barrières dans la connexion avec son intuition.
Les yogis ont compris la signification des inversions, il y a bien longtemps. Avec les salutations au soleil, ils ont changé leur corps en chaleur. Depuis, il devient obligatoire de contrebalancer l’équilibre avec des salutations à la lune. Cela refroidit le corps et le prépare pour un autre jour ou un autre moment.
En portant ce point en avant, les Salutations au soleil activent l’esprit logique et rationnel sur le côté droit du cerveau. Les salutations à la lune, d’autre part, font exactement le contraire. Elles activent le côté gauche du cerveau et apporte la créativité dans le corps. Cultiver l’énergie lunaire consciemment peut être très bénéfique pour les personnes impliquées dans des domaines créatifs comme l’art, l’écriture, la danse, ……
La pratique régulière des salutations à la lune améliore également la circulation sanguine dans le corps et élimine la léthargie, la somnolence excessive, l’insomnie et le stress. C’est idéal pour les organes viscéraux et augmente la flexibilité et la souplesse. Les respirations longues et profondes posées dans chaque posture , permettent  d’éprouver un niveau élevé d’oxygène dans le corps, ajoutant ainsi des niveaux d’énergie plus élevés, éliminant les maladies liées à la respiration.

 » Om chandraya namaha  » 

( Lune je m’incline devant toi )

A vos tapis . Belle pratique 😊🌙🙏


Sûryanamaskâr: La salutation au Soleil et ses bienfaits 😊☀️🙏

 

 

Honorer et saluer le soleil

C’est la plus emblématique des salutations en Hatha Yoga.

Surya signifie le Soleil en sanskrit et Namaskar salutation. Le soleil est la source de toute énergie. La Salutation au soleil ou Surya Namaskar, est donc un remerciement au soleil, comme source de vie. Elle se pratique comme une danse, pour demander l’énergie du soleil (ou prana) et dynamiser le corps, l’esprit et l’âme.

Surya Namaskara est une série de 12 postures ou asanas (la première étant aussi la dernière) qui s’exécutent dans un mouvement fluide et soutenu par la respiration. Elle se pratique seule comme échauffement rapide matinal, ou bien en début d’une séance de Hatha Yoga.

Dans cet enchaînement, chaque ouverture du corps appelle à une inspiration et chaque fermeture du corps à une expiration. Cette routine fait partie intégrante du Hatha yoga traditionnel et permet de travailler le corps dans son ensemble, puisque le haut comme le bas du corps sont sollicités.

La Salutation au Soleil a de nombreux bienfaits liés à ceux de chaque asana  (posture ) qui la constituent :

Une bonne oxygénation au niveau de la tête du fait des postures tête en bas :
— Elle est excellente pour la circulation cérébrale , et pour les yeux,
— Un impact sur le bon fonctionnement des muscles et articulations

—Excellente pour les étirements : épaules, bras, dos, bassin et jambes,

— Aide à lutter contre les insomnies.

Bienfaits pour le corps

– Améliore la musculature de tout le corps sans l’alourdir ni l’hypertrophier, tonifie le dos, galbe le corps,
– Rafraîchit et satine l’épiderme par l’élimination des toxines par la peau, éclaircit le teint et rajeunit la peau par une bonne irrigation,
– Modifie l’aspect et le maintien du buste pour la femme, épanouissant la poitrine qui devient ferme et élastique par le renforcement de la musculature pectorale;
– Prévient la chute des cheveux et diminue la tendance au grisonnement,
– Efface les bourrelets adipeux, surtout à l’abdomen, aux hanches, aux cuisses et au menton, réduit l’excès de graisse,
– Réduit la proéminence anormale de la pomme d’Adam,
– Élimine les mauvaises odeurs corporelles en chassant les toxines par les émonctoires naturels (peau, poumons, intestins, reins),
– Donne de la grâce et de l’aisance aux mouvements en préparant bien à la pratique sportive.

Bienfaits pour les organes internes et les glandes:

– Tonifie et active le système digestif, masse les viscères (foie, estomac, rate, intestins, reins), élimine la constipation, évite la dyspepsie (digestion difficile, brûlure d’estomac),
– Renforce la sangle abdominale, maintient les organes en place, élimine les stases sanguines dans les organes abdominaux (ralentissement de la circulation),
– Ventile les poumons à fond, oxygène le sang et désintoxique par l’expulsion massive de CO2 et autres gaz nocifs,
– Augmente l’activité cardiaque et l’irrigation sanguine, combat l’hypertension, les palpitations et réchauffe les extrémités,
– Règle l’activité de l’utérus et des ovaires, évite les irrégularités menstruelles et les douleurs, facilite l’accouchement,
– Stimule et normalise l’activité des glandes endocrines (notamment la thyroïde).

Bienfaits généraux:

– Tonifie le système nerveux,
– Favorise le sommeil,
– Améliore la mémoire,
– Écarte les soucis, apaise l’anxiété,
– Augmente la résistance immunitaire face aux maladies,
– Suscite et maintient un esprit jeune prêt à affronter la vie et à en retirer un maximum de joies,
– Procure santé, force, efficacité énergie et longévité.

En travaillant séparément chaque posture, puis les transitions, vous pourrez ensuite enchaîner les 12 mouvements à un rythme fluide en synchronisant avec la respiration tout en demeurant concentré et conscient dans chaque mouvement.

Idéalement, la salutation au soleil se pratique au soleil levant, mais vous pouvez aussi très bien le visualiser , pour en puiser toute l’énergie et la puissance.

 » Chaque matin est une renaissance. Ce que nous faisons aujourd’hui c’est ce qu’il y a de plus important » Bouddha

Allez hop hop , à vos tapis 😊


 

Mantra de purification: Drukmo Gyal 😊🙏

Drukmo Gyal  était en France du 3 au 11 Février 2018 .

Elle transmet ce mantra depuis bientôt dix ans à travers le monde. Née dans une famille du Tibet, elle reçoit des enseignements bouddhistes traditionnels, ainsi que la transmission de plusieurs mantras de purification et guérison.

La Dakini invite à réciter ce mantra pour purifier le corps, la parole et l’esprit ainsi que les cinq éléments qui constituent, s’ils sont harmonieux, la bonne santé physique, psychique et spirituelle de tout être vivant dans notre monde.

En cas de maladie potentielle (déséquilibre) ou avérée, ce mantra peut être récité quotidiennement 7 ou 21 fois. Il peut être suivi du mantra du bouddha de médecine en concentrant l’attention sur la ou les parties du corps qui sont atteintes.

Le mantra de purification des éléments peut également être utilisé pour purifier un lieu (la matière), l’énergie (la vibration ou parole) et les perceptions subtiles (l’esprit).

Le mantra: 

Om ha hum E Yam Kam Ram Lam shudde shudde ha

Om ha hum E Yam Kam Ram Lam shudde shudde ha

E ho shudde shudde 

Yam ho shudde shudde 

Kam ho shudde shudde 

Ram ho shudde shudde 

Lam ho shudde shudde 

Pour comprendre:

Om ha hum : corps, parole et conscience

E : l’espace

Yam : le vent

Kam : l’eau

Ram : le feu

Lam : la terre

Shudde : purifier, nettoyer

 

Jnâna Mudrâ : Le Yoga jusqu’au bout des doigts

Explorer son monde intérieur

Mudrâ , ce geste sacré originaire de l’Inde , associé à la méditation.

Les mudrâs ( du sanskrit signe ou sceau) est l’échange, le dialogue avec les énergies. Notre corps subtil est empli de canaux et de centres énergétiques , les nadis  et les chakras.

Par la posture des doigts , nous harmonisons notre état physique, nous contrôlons nos émotions, nous augmentons notre concentration.

Nos 5 doigts sont chacun en rapport avec un des 5 éléments :

AGNI , le Feu, correspond au pouce

VAYU, l’Air , correspond à l’index

AKASHA, l’Ether correspond au majeur

PRITHVI , la Terre correspond à l’annulaire

JALA , l’Eau correspond à l’auriculaire.

En joignant nos doigts, nous unissons les différents éléments de l’univers avec notre corps. Cette gestuelle crée une énergie. Ces mouvements sont en lien entre notre enveloppe corporelle et la vibration qu’ils produisent. Pour éviter que Prana ( l’énergie, la force vitale) ne s’échappe, les mudrâs vont agir comme une barrière qui redirige le prana, permettant une concentration plus profonde et éveiller la kundalini , cette puissante énergie qui se situe à la base de notre axe vertébral , qui va s’élever et circuler à travers les 7 chakras , du sacrum, jusqu’au sommet du crâne …voire au-delà.

Jnâna Mudrâ: le geste de l’initié, de la connaissance

En pratique la paume de la main est orientée vers le ciel, les doigts sont tendus et joints y compris le pouce , puis l’index va à la rencontre du pouce.

Se crée alors en soi un circuit permettant aux microcosme et macrocosme d’être reliés l’un à l’autre, l’individu et l’univers sont liés.

Corps et Esprit

Jnâna mudrâ est très puissant pour l’esprit, car cette technique permet de mettre en relation des parties de son être spirituel très éloignées et de faire cheminer ainsi l’énergie en soi. C’est grâce à ce mudrâ que sont reliés l’ Etre à l’Univers . La circulation de l’énergie est alors dépourvue des habituelles sources de souffrance.  Ce qui nous nuit est éloigné , et la connexion  à l’univers, à la connaissance est possible.

Jnâna mudrâ, en permettant une circulation de l’énergie, va aussi bousculer le corps. L’index, pointant vers le coeur, dirige l’énergie vers lui. On entre en relation avec une partie très forte de son propre être physique, une partie à qui l’on offre un regain d’énergie, pour tonifier tout le corps en même temps que l’esprit est ouvert sur l’univers.

Le geste de la sagesse

Jnâna mudrâ est un geste symbolisant la sagesse autant qu’il l’apporte.

Jnâna mudrâ exprime l’acceptation de ce que l’univers peut nous offrir et l’ouverture nécessaire à ses enseignements : savoir que l’on doit  apprendre encore et toujours, et savoir reconnaître que tout est enseignement, tout peut faire sens à l’esprit .

« Établir la paix à l’extérieur de soi

et agir sur le monde

nécessite en premier lieu

d’agir sur soi

et d’établir la paix en soi. »

 Dalaï-Lama

A très bientôt pour d’autres mûdras 😊🙏


 

Ouverture d’un nouveau cours essentiellement Parent/Enfant

 

Le cours s’adresse aux enfants de 3 ans à 7 ans .


Formée aussi au Yoga pour enfants (dans l’esprit et la mouvance #montessouri, éducation alternative), j’interviens depuis deux années dans les écoles ( en période périscolaire , moment des TAP) et il me tient à coeur d’ouvrir ce cours Parent / Enfant , pour un moment de complicité , de partage avec son enfant, à travers les postures (animaux , végétaux …) des mouvements ludiques, des histoires racontées pour stimuler la visualisation , l’imagination de l’enfant, des déplacements dynamiques pour explorer la respiration , dans la joie et les rires . Chaque séance se terminera par un petit voyage dans  » son jardin secret  » , pour un moment de calme , de silence , dans une assise silencieuse.

Hâte de vous y retrouver 😊🙏❤️