Etre un Yogi : Roger Clerc

Il me tenait à coeur de partager avec vous cet article de Roger CLERC : « Etre un Yogi » paru dans les  » CARNETS DU YOGA » de Septembre 2018.

Mais tout d’abord une succincte biographie du Maître du Yoga de l’Energie, ce Yoga où dès le départ de la pratique, l’accent est mis sur la perception de l’énergie de vie et sur les différentes ambiances qui se manifestent .

Il est l’instigateur du YOGA DE L’ENERGIE.
Il est né en 1908. Destiné à devenir ingénieur, la maladie ne lui permet pas de poursuivre ses études , il doit se reposer à la campagne. Par héritage familial il se retrouvera commerçant à Paris. Dans sa jeunesse ,à Paris, des esprits éclairés cherchaient déjà des techniques de celles qu’aujourd’hui on appelle « développement personnel » . Il devient l’élève du docteur Marcel Viard, professeur de l’Ecole de Psychologie de Paris. Ce dernier lui apprend les premiers pas dans le chemin de la spiritualité : se détendre, respirer, vivre le moment présent, et la quiétude de la pensée. En 1950, Roger rencontre Lucien Ferrer qui devient son maître en Yoga. Lucien Ferrer qui avait été mis en contact avec le Yoga par C. Kerneïz . Lucien Ferrer, descendant d’une lignée de guérisseurs était un terrain très fertil où allait s’épanouir un enseignement d’origine Tibétaine qu’il recevait par une transmission dans l’invisible. Il initie Roger Clerc à la connaissance des processus énergétiques de l’être humain, à la relation entre énergie et conscience spirituelle et le désigne en 1964, pour lui succéder dans la transmission de cet enseignement en lui confiant la mission de le rendre accessible au plus grand nombre. Ainsi Roger entreprit un long travail de mise au point des techniques comme le témoignent les nombreux ouvrages qu’il a écrits et publiés, et organisa l’enseignement du Yoga de l’Energie à l’intérieur de l’Ecole Française de Yoga de la rue Aubriot, à Paris, en harmonie et collaboration avec d’autres lignées du Yoga ; puis ce seront la création des Ecoles de Yoga de l’Energie d’Evian, d’Aix en Provence et de Bordeaux, et surtout il créa à Paris l’Académie du Yoga de l’Energie où l’on dispense un enseignement avancé. Dans cette œuvre il a été secondé par une talentueuse équipe fondatrice ( Boris Tawsky, Anne Claire Thiercelin . . .). Roger Clerc nous quitta définitivement le 3 avril de 1998 en nous laissant un enseignement magnifique pour celui qui veut progresser dans le chemin du Yoga.

Voici l’article :

 » Le Yoga est une discipline remarquable qui, venue de l’Inde, est diffusée en France depuis quelques décennies . Ce yoga peut-être considéré , entre autres, comme un véritable « art de vivre », et à ce titre, il est susceptible d’apporter à nos contemporains des solutions aux nombreux problèmes créés par une vie moderne stressante et déséquilibrante. Mais état donné que cette discipline s’adresse aussi bien au corps et à l’esprit, et peut même faire découvrir à certains pratiquants sensibles, des plans de conscience supérieurs ignorés d’entre nous, son interprétation est souvent confuse, voire aberrante.

C’est ainsi que pour les uns le yoga est principalement une culture physique, tandis que pour d’autres il est considéré, à l’opposé comme un moyen de transcender pour atteindre l’absolu. Ces derniers négligent alors le corps, si cher aux premiers . Manquant d’un support dense, indispensable pour vivre sur cette terre, ils aboutissent souvent dans des asiles d’aliénés.

D’autres recherchent malgré tout, une réalisation plus concrète de ces « pouvoirs » à visée d’élévation spirituelle . Ils ont pour seul but la lévitation, pensant sans doute atteindre ainsi avec de la hauteur . . . une autre dimension !

Mais notre propos n’est pas de dresser la liste des aberrations de quelques farfelus relativement peu nombreux. Nous voulons plutôt nous entretenir des déviations mineures mais cependant importantes à notre avis, beaucoup plus courantes, dans lesquelles chacun de nous , pratiquant le yoga, est à même de se fourvoyer sans en avoir conscience . Seule la prise de conscience peut nous permettre d’y remédier .

Notre présent bavardage ne doit pas être stérile . Il a pour but d’ouvrir les yeux à certains pratiquants du yoga sincères et convaincus qui prêchent par ignorance ou par inattention . Et si chacun de nous, après la lecture de ce texte, veut bien consacrer quelques minutes à se remettre en question, objectivement, peut -être induira t’il que lui aussi à péché sans s’en rendre compte…

Prenons l’exemple immédiatement du Professeur de Yoga qui a pour mission de transmettre un enseignement millénaire à la fois si vaste et si précis. On conçoit la diversité et par conséquent la difficulté d’une telle transmission. Chacun de ces professeurs à dû déjà lui même, faire un choix dans cet éventail multidimensionnel . Il l’a fait en fonction de ses propres enseignants ( parfois au hasard des relations et des circonstances).

Sa constitution, son tempérament, ses aspirations et ses tendances profondes sont autant de paramètres qui ont influencé plus au moins consciemment son choix . Ce qui rend compréhensible que sa transmission du yoga puisse être différente de celle des autres enseignants, même de ses propres maîtres , dans les nuances tout au moins.

Lorsque l’on analyse ainsi la situation, on est effaré , et il faut se retenir pour ne pas avoir le vertige ! ( ….) Trop nombreux sont encore aujourd’hui les enseignants de yoga qui s’enferment de façon rigide , se sclérosant dans ce qu’ils prétendent être la « tradition ».( ….) Certains professeurs sont attirés, prêts à jouer le rôle de gurus, en utilisant ces éléments superficiels qui conservent toute leur valeur dans leur pays d’origine. C’est pour ces professeurs une facilité attirant le public, mais qui souvent masque une incapacité à transmettre un enseignement plus profond vécu réellement par ces enseignants.(….). Pour prétendre « être yogi » et « vivre en yogi » suffit ‘il de pratiquer des postures de yoga ou de « faire de la méditation » une fois par semaine ou une fois par jour ou plusieurs heures chaque jour ? Assurément non !

Ne faudrait-il pas, si on a cette prétention, et si on pense avoir choisi cette merveilleuse voie du yoga, essayer de réunir d’autres conditions : non seulement en théorie, mais en pratique, en adoptant un genre de vie qui soit en concordance avec l’esprit du yoga . Faisant en sorte que nos actes et nos comportements vis à vis des autres hommes, correspondent à l’enseignement que nous tirons des textes sacrés .

Essayons d e rassembler quelques principes qui nous semblent indispensables pour devenir un yogi :

.Admettre l’esprit traditionnel du yoga dans toute sa dimension, universelle et éternelle,

.Vivre le moment présent en cherchant à utiliser la méthode qui nous convient personnellement, ici et maintenant,

.Que toute recherche ne soit en aucun cas limitée à l’intellect, mais qu’elle débouche toujours sur une application dans la vie quotidienne, dans les moindres actes auxquels l’être intégral doit participer.

(…)

A quoi peut-on reconnaître un vrai yogi ?

N’est ce pas à son humilité, non simulée , à son calme et à sa maîtrise profonde, à sa compréhension et à son indulgence envers les autres , à son Amour. Mais attention, pas de fabulation et pas d’imitation! de même que l’habit ne fait pas le moine, plagier l’apparence du yogi ne fait pas avancer dans la profondeur de son être celui qui plagie.

Cependant le comportement du professeur de yoga dans la vie peut nous guider dans une certaine mesure, à le situer sur le chemin du yoga. Mais ce devra toujours être avec indulgence de notre part, bienveillance, compréhension et humilité . Car nous mêmes, où en sommes nous pour nous permettre de juger l’autre ?

Compte tenu de ce quelques remarques, cette appréciation de l’autre, non entachée de subjectivité, peut parfois nous rendre service . Elle nous montre souvent que nous avons beaucoup encore à faire, et cette réflexion peut nous être salutaire.

(…)

Le professeur de yoga, digne de ce titre , et c’est une condition importante , doit être bien formé pour donner des cours de qualité, quelque soit la méthode employée, mais toujours dans l’esprit du yoga. Celui ci doit devenir un yogi : ses pensées, ses sentiments ,  ses actions doivent être positives , sa formation continue … Le chemin est long.

Semez la Paix , la Joie, l’Amour , vous connaitrez le succès et la Joie de vivre . C’est garanti . C’est la voie du Yoga.

 

Namasté 🙏😊


 

6 réponses sur “Etre un Yogi : Roger Clerc”

  1. Merci pour ce partage Claudine
    Quel beau texte. Il permet à travers la lecture de pouvoir dire « Restons humbles ». N’essayons
    pas de reproduire des idées mais respectons nos idées simples que la vie nous offre.
    Il existe pour cela de vraie maître yogi . Nous les trouvons sur notre chemin et cela n’est-il pas
    un beau cadeau de la vie ?

    1. Bonjour,
      Merci pour ce commentaire .
      Le partage fait partie des valeurs du yoga . Au delà de la pratique sur le tapis , soyons en yoga au quotidien …Vivons en yoga …. Yamas et nyamas
      Très belle journée 😊🙏

  2. Très belle pensée…le professeur est effectivement très important… effectivement comme tu nous le dis souvent il faut être indulgent avec nous même… accepter de ne pas réussir du premier coup…et toujours recommencer en se disant que demain sera un nouveau jour… personnellement j’y ai gagné beaucoup dans ma vie de tous les jours…en relativisant certaines choses…tant pis si tout n’est pas fait…et surtout savoir dire stop… et ça grâce à ton enseignement….ton écoute… alors merci Claudine et vive le yoga….

    1. Les grands maîtres du yoga nous font avancer pas à pas , autant vers soi-même que vers autrui . . . Je continue la transmission , en toute humilité, dans le partage , la bienveillance. . .Merci Brigitte 😘🙏

  3. S’inspirer de tels modèles (Roger Clerc, parmi d’autres nous ouvrent la voie) fait avancer pas à pas autant vers soi-même que vers autrui (qui n’est finalement pas si différent…).
    Merci, Claudine, pour ce beau partage.
    Bonne continuation sur ce généreux chemin de transmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *