Les 3 Bandhas

 » Celui qui pratique le prânayâma avec les bandhas , non seulement s’assure les énergies prâniques qui pénètrent en lui , devient capable de les accumuler et de les diriger à volonté , mais il peut encore bénéficier du dynamisme vital de base , représenté en lui par le pôle génital et développer sa  » créativité  » réelle « 

( André Van Lisbeth – Prânayâma- La dynamique du souffle ) .

Bandha est un terme sanscrit que l’on peut traduire par « sceau », ou « ligature » Il sert à contrôler et à guider les forces prâniques et psychiques absorbées, engendrées ou mises en circulation par le Prânayâma.

♦ Il est le résultat de la contraction de certains muscles, de la fermeture de certains passages que nous allons voir. Le but de ces sceaux est d’utiliser et de faire circuler de manière optimale l’énergie vitale ou Prâna . Le corps physique se purifie peu à peu. C’est  avec la pratique  des techniques du souffle ou prânayâma  qu’ils prennent tout leur sens et les effets sont puissants , intenses et subtils.

♦ Les trois bandhas sont Mula bandha, « le sceau du périnée », Uddyana bandha, « le sceau du diaphragme », et Jalandhara bandha, « le sceau de la glotte ».

C’est la pratique simultanée des trois bandhas ( Maha Bandhas ) qui permet de maintenir et d’utiliser l’énergie à l’intérieur du corps et qui produit les effets les plus intenses et les plus transformateurs.

♦ Les Bandhas augmentent la pression à l’intérieur du corps. Ils régulent l’énergie, ils massent les organes internes et renforçent les zones délicates dans lesquelles l’énergie peut avoir tendance à stagner ou à s’éparpiller . Pressions, dépressions dans l’axe vertébral tant à l’étage thoracique ( au dessus du diaphragme qu’à l’étage abdominal.)

→ Mula Bandha

Mula signifie racine et s’apparente à la zone du plancher pelvien et au premier chakra, le chakra racine Muladhara. En engageant Mula Bandha, on ne fait pas que verrouiller la zone pelvienne, mais on sent également l’ensemble des muscles qui forment le plancher pelvien s’engager et se soulever vers le nombril, grâce au travail du diaphragme, puis s’appuyer à la base du dos même. Mula Bandha engage le plancher pelvien (la zone du périnée et du bas du ventre).

En pratique :  après une profonde inspiration et une rétention du souffle contracter le plancher pelvien , le sphincter anal, le muscle releveur de l ‘anus , le bas du ventre pour repousser les viscères vers le sacrum , avec un axe vertébral étiré vers le haut, ressentir l’enracinement à la terre par les ischions . Le sceau est installé , l’énergie remonte le long des chakras succéssifs .

→ Uddiyana Bandha

Uddiyana Bandha est le verrou  abdominal, il signifie en sanskrit « vers le haut ». Il permet de diriger l’énergie du corps vers le haut.

En pratique : Dans la position debout , en Samasthiti , inspir en fléchissant les genoux et en prenant appui avec les mains sur le bas des cuisses,  expir  puis rétention du souffle poumons vides, faire un faux mouvement d’inspir, la glotte est fermée, les côtes s’écartent comme pour inspirer, mais il n’y a pas d’air qui rentre et, en même temps, allonger la nuque et rentrer le menton.
Ce mouvement crée un appel d’air au niveau des poumons et fait remonter le diaphragme. La paroi abdominale est plaquée en direction de l’axe vertébral .

Puis , lorsque l’inspir se fait sentir, relâcher d’abord le ventre et laisser le dos s’arrondir, relâcher en même temps au niveau de la gorge. Inspir lentement et profondément en remontant à la verticale.

Accueillir, et porter son attention sur Manipura Chakra  au niveau du plexus solaire.

La maîtrise de ce Bandha va  permettre de développer le centre, de créer des espaces, et un meilleur alignement. Il permet de soulager la colonne lombaire par le gainage des muscles larges de l’abdomen.

→ Jalandhara Bandha

 » Après avoir contracté la gorge, l’adepte fixera fermement le menton sur la poitrine  … ce bandha comprime les artères allant au cerveau et arrête le flux de nectar coulant vers le bas  » Hatha yoga Pradipika – Verset III, 70-71

« Le verrou de la gorge » consiste à rapprocher le menton du sternum. Il évite la fuite de l’énergie vers le haut et permet d’apaiser le mental. Ce Bandha est très efficace pour concentrer l’esprit, arrêter le flux des pensées et canaliser ainsi l’énergie. Il constitue le pôle opposé de Mula Bandha.

Pour installer Jalandara bandha : inspiration, rétention poumons pleins , avaler la salive à la fin de la déglutition, les muscles de la gorge sont contractés d’une façon particulière, les bloquer puis placer le menton dans la fourchette du sternum avec étirement des cervicales.

Ce Bandha  intensifie les postures où le sternum est pressé contre le menton, comme Halasana (la Charrue) par exemple. Il protège très efficacement la colonne cervicale en préservant la longueur de la nuque.

 

Les bandhas ne sont pas très aisés à installer et à tenir quand on commence à pratiquer le yoga et il conviendra d’être très bien bien guidé au début.

Cependant,  les appliquer et les pratiquer régulièrement vous donnera un contrôle certain sur vos énergies vitales en les équilibrant et en les stabilisant.

Namasté 🙏😊


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *