Quand la presse parle du Yoga de l’Ă©nergie 😊🌈

Un extrait d’un article paru dans  » Esprit Yoga » (Mai 2018) :

A la rencontre du Yoga de l’Ă©nergie 

DĂ©veloppĂ©e dans les annĂ©es 70 par Roger Clerc, cette approche du yoga est subtile , lente et intĂ©riorisĂ©e, en  lien avec l’Ă©nergĂ©tique chinoise . Reportage Ă  Evian , premiĂšre Ă©cole fondĂ©e par le MaĂźtre .

Au cƓur de la pratique, la sensation

En Yoga de l’Energie, comme en Ă©nergĂ©tique chinoise, l’Homme se situe entre Ciel et Terre, entre Ă©nergies cosmiques et telluriques. « Si nous rĂ©alisons dans le corps de l’Ă©nergie une circulation harmonieuse et Ă©quilibrĂ©e des deux Ă©nergies HA et THA, le corps de chair lui-mĂȘme ne peut qu’ĂȘtre Ă©quilibrĂ© et en harmonie, c’est Ă  dire en bonne santĂ© », Ă©crivait Roger Clerc. Pour lui, la posture se situe le moins possible sur le plan physique, mais principalement sur le plan mental, oĂč la pensĂ©e intervient. Car lĂ  oĂč la conscience se place, l’Ă©nergie afflue. La sensation doit prĂ©valoir sur la comprĂ©hension intellectuelle : « L’important est de « sensationner » en Ă©tant rĂ©ceptif, conscient, vigilent ; que les sens en Ă©veil nous renseignent »,

Vu de l’extĂ©rieur, le mouvement en question est une posture de yoga trĂšs simple et accessible Ă  tous. AllongĂ© sur le dos, sur une expiration, nous sommes invitĂ©s Ă  enrouler la tĂȘte en serrant le genou contre la poitrine, puis Ă  s’allonger sur une inspiration. Mais vĂ©cu de l’intĂ©rieur, il est beaucoup plus sophistiquĂ© et subtil. La grande prĂ©sence Ă  son ressenti guide vers une conscience globale du corps. Le mouvement n’est pas seulement physique, il est mental et Ă©nergĂ©tique.

Vibration et énergétique chinoise
Ce stage avec Eliane-Claire Thiercelin est la quintessence du Yoga de l’Energie caractĂ©risĂ© par la relation geste-respiration, le regard intĂ©rieur et le dĂ©veloppement de la sensibilitĂ©. La posture n’est pas un but, plutĂŽt un moyen pour amener dans une certaine vibration Ă©nergĂ©tique. Une autre spĂ©cificitĂ© de ce yoga est le travail en lien avec les saisons de l’Ă©nergĂ©tique chinoise.

En hommage Ă  son maĂźtre, entourĂ© d’une Ă©quipe de pionniers (dont Eliane-Claire Thiercelin), il fonde Ă  Paris l’AcadĂ©mie du Yoga de l’Energie en 1978 puis la premiĂšre Ă©cole de formation au Yoga de l’Energie, un an plus tard Ă  Evian-les-Bains. « Yves Mangeart est alors nommĂ© comme directeur. C’est lui qui va mener des explorations pour relier le Yoga de l’Energie aux saisons de l’Ă©nergĂ©tique chinoise », explique Philippe Liatard, le directeur actuel de l’Ecole d’Evian. « Certaines postures viseront donc l’Ă©tirement de mĂ©ridiens d’acupuncture spĂ©cifiques ».

En ce sens, le Yoga de l’Energie est proche du Qi Gong. Nous sommes dans une pratique physiquement douce. C’est un yoga trĂšs subtil, qui amĂšne Ă  une sensation globale du souffle et du corps dans son volume », poursuit-il. C’est Ă©galement un yoga trĂšs axĂ© sur la maternitĂ© et la naissance, avec une branche spĂ©cifique dĂ©veloppĂ©e par Martine Texier depuis 2002. Depuis peu, le Yoga de l’Energie explore Ă©galement l’ayurveda et l’art martial indien Kalarippayat.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *