Vrikshasana : Posture de l’Arbre . Le juste Ă©quilibre đŸ™đŸŒ±

 

 » L’arbre n’est pas seulement racine , tronc, branche et feuillage , il est un pont vertical, unissant les forces telluriques Ă  celles du cosmos . Il est priĂšre incessante adressĂ©e Ă  l’univers pour attirer tous les bienfaits de la vie sur terre et sur toute crĂ©ature de la crĂ©ation  »

( Pierre RABHI  » les nouvelles)

L’arbre comme une porte que l’on ouvre vers un jour nouveau . Cette posture allie l’appui important au sol , l’ancrage, mais Ă©galement l’Ă©lan vers le haut comme un dĂ©fi . SĂ©curitĂ© sur la jambe d’appui , lĂ©gĂšretĂ© dans le reste du corps .

L’arbre reprĂ©sente l’axe du monde , unifiant les rĂ©alitĂ©s matĂ©rielles ( l’enracinement) et spirituelles .
Il est l’antenne entre le ciel et la terre . Il relie le ciel ( corps spirituel les mains levĂ©es ) et la terre ( corps physique, les pieds ) par le coeur ( corps subtil , conscience).

Il enseigne le silence , l’immobilitĂ©, la tenue , il aspire Ă  la lumiĂšre mais il ne refuse pas les tĂ©nĂšbres et ses racines profondes.

Il se dĂ©ploie dans l’espace et lutte contre des vents et marĂ©es parfois puissants, mais si ses racines sont suffisamment profondes , il ne ploiera pas .

« Stira-shuka  » (Sutra II.46 de Pantajali) : La posture maĂźtrisĂ©e exige effort et fermetĂ© en mĂȘme temps, confort et vigilance , ainsi que souplesse et lĂ©gĂšretĂ©. Tension et volontĂ© nuiraient Ă  l’Ă©quilibre aussi bien physique que mental. Fatigue et prĂ©occupations sont des entraves Ă  la rĂ©alisation de la posture , mais un esprit serein et centré sera un alliĂ© .

Une fois la posture installĂ©e , le souffle est lent et profond , le regard dĂ©tendu mais centrĂ©. . vers l’infini. Les Ă©nergies remontent de la terre vers le ciel, de l’ancrage du pied jusqu’au sommet de la tĂȘte , voire au delĂ . L’attention se porte dans la profondeur du ventre, centre de gravitĂ© du corps.

 

 » Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux , car c’est dans cette lutte que ses racines mises Ă  l’Ă©preuve , se fortifient « 

SĂ©nĂšque  » Lettres Ă  Lucillius

Extrait de mon mĂ©moire  » La porte du sacrĂ©  » ( Juin 2015 . Paris)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *