Yoga et Enfants: Les valeurs du yoga #enseignement alternatif #Montessori

Je suis de retour de mon séminaire YOGA ET ENFANTS à l’EFY de Paris , organisé par la FNEY ( Fédération Nationale des Enseignants de Yoga ) , issu d’un groupe de recherches .

Un beau, un riche, un magnifique séminaire, dans un groupe empathique et bienveillant avec des intervenants de grande qualité ( des conférenciers avec le lien avec l’Inde , des professeurs de yoga, une psychomotricienne, un psychopraticien ) tout aussi bienveillants .
Conférences , pratiques , ateliers , tout s’est déroulé dans la joie , et l’espace d’une semaine nous avons contacté l’enfant que nous avons été.

« Mais il convient de bien différencier la pratique intuitive qui s’apparente à  » jouer au yoga » d’un enseignement professionnel basé sur une philosophie et une pratique et une transformation personnelles de fond  » ( Catherine le Gallais . Les carnets du yoga).

De mes notes sont ressorties quelques réflexions , en toute simplicité , et que j’espère fidèles aux enseignements reçus tout au long du séminaire.

Ethymologiquement Yoga , c’est Unir , joindre , mettre ensemble ce qui a été séparé, c’est unir les polarités.

Le yoga comme une médiation , car par nature il prend en charge l’apprentissage du mental, du corps et de l’esprit.
Le Yoga invite à faire symbole , à unir, à faire ensemble , il offre la possibilité, la puissance de restaurer, de travailler à la capacité de symbolisation, et cette notion est très importante pour l’enfant, qui va trouver à travers une approche ludique et pédagogique , au delà de l’aspect purement postural , le passage, le moyen de s’engager dans le réel , sans pour autant se perdre dans son intériorité .
Il va pouvoir se structurer à l’aide de référence à des textes simples , de gestes, de paroles, de silence et à tendre vers  » le faire seul » , à assoir son JE       ( je suis sujet de mes émotions, de mes choix, je me fais confiance ) pour aller vers son MOI ( son intériorité) et  trouver sa voie dans le réel et dans le contexte social qui est le sien. Le vivre ensemble, la relation à l’autre, la juste posture dans l’attention , la conscience du souffle , grâce à l’apprentissage et à la connaissance du soi, tout cela va contribuer à l’épanouissement de l’enfant. Car l’activité motrice est importante pour développer son univers, pour installer son intelligence en maximisant ainsi le processus d’apprentissage.

Le yoga est un parfait outil pour son expression, sa créativité et l’équilibre de ses émotions.
Il lui permet de se sentir plus à l’aise et plus détendu dans le moment présent, avec patience , et l’encourage dans le vivre ensemble au sein du groupe, de la classe, dans la confiance et l’enthousiasme, dans la non-compétitivité, dans le respect ( du sien et des autres ).

En lien avec les YAMA / NYAMA ( Pantajali , les fondements du yoga) un extrait de    » YOGITO et la petite échelle d’or «  de Martine Giammarinaro  (Editions Fais moi signe):

 » Au pays de YAMA
il avait vu des gens vivant harmonieusement ensemble.
Au pays de NYAMA
il avait appris à nettoyer son corps et ses pensées
Au pays d’ASANA
il avait démontré aux habitants les bienfaits des postures de yoga
Au pays de PRANAYAMA
il avait compris la nécessité de se relaxer
Maintenant au pays de DHARANA, il était capable de se concentrer et de créer . Assis sur son rocher, dans cet état d’immobilité apparente, Yogito était en train de créer un grand projet. Cela vint à lui comme une fleur qui éclot au premier rayon du jour.

Lorsque notre corps , notre respiration et notre esprit sont détendus, alors nous pouvons nous concentrer pour créer . »

Namasté 🙏


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *