Yoga et solstice d’hiver


✨Les jours raccourcissent, nous voici dans l’hiver , et nous cheminons doucement vers le Solstice d’Hiver le 21 décembre, vers l’obscurité croissante, la nuit la plus longue de l’année. Nous sommes alors dans la partie yin de l’hiver : il fait plus sombre, plus froid, comme nous invitant à nous retrouver en nous mêmes. 

🌿La nature, les arbres , et tout autour de nous , tout est comme endormi, ramenant l’énergie vitale dans les racines, ainsi nourries. C’est la saison de l’ économie de l’énergie, tout semble appauvri, comme pour semble t’il nous inviter à porter son regard intérieur sur l’essentiel, le cœur des choses, les éléments, . . .de nous-mêmes, juste observer , sans jugement. Se centrer sur Pratyara , le retrait des sens.  Le silence s’est installé pour mieux renaître, éclore, s’exprimer et nous inviter à un nouveau rythme plus doux , respectueux de nous même  en harmonie avec le tout. Lâcher le Faire pour aller vers l’Etre, ralentir, se poser, s’ancrer. L’énergie Yin s’est installée, douce , apaisante, lunaire, féminine.

🙏Méditer , s’immobiliser un instant, abaisser son regard ou les yeux fermés , le dos bien étiré , juste observer le souffle, son rythme, son flux et laisser filer les pensées. Aucune attente, aucune envie , juste observer dans l’instant présent , dans l’Ici et le Maintenant , et sentir ressentir l’énergie de l’ émotion . Se concentrer , méditer (dhyâna), et laisser infuser pour amener une pensée clarifiée.

« Dans cet espace de lâcher prise, elle a laissé Etre. Un léger sourire est apparu, une légère brise a soufflé, et le soleil et le lune étaient désormais plus brillants  » Ernest Holmes.

Qu’en sera t’il de notre pratique en Yoga ?

✨Comme la fatigue se fait sentir en cette période, il sera opportun de privilégier un juste équilibre ( Sthira Sukha) entre une pratique douce et des détentes, et à la fois dynamiser le corps, le souffle pour réchauffer et contenir l’énergie, en conscience du mouvement .S’installer dans la posture un peu plus longtemps et ajuster , observer , accueillir , toute comme la salutation au soleil pour faire circuler l’énergie et dynamiser, et la salutation à la lune qui apaisera , stabilisera , centrera.

 

Forte étoile qui n’a nul besoin d’assistance,

Et que la nuit peut accorder à ses compagnes,

Elle qui doit d’abord se faire obscure pour qu’elles s’éclaircissent

Etoile qui déjà s’accomplit, qui plonge

Quand les astres commencent leurs parcours

A travers la nuit lentement levée.

Grande étoile des prêtresses d’amour,

Qui, attisée par son propre sentiment

 

Jusqu’à l’ultime instant transfiguré et sans jamais tomber en cendre,

Va sombrer au lieu même où le soleil sombra :

Devançant les levers multiples

Par ce pur déclin.

Montre à la nuit que tu reçus silencieusement

Ce qu’elle a apporté

Ce n’est que lorsque tu te seras confondu avec elle

Que la nuit te connaîtra…

Rainer Maria Rilke

🙏


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *