Jnâna Mudrâ : Le Yoga jusqu’au bout des doigts

Explorer son monde intérieur

Mudrâ , ce geste sacré originaire de l’Inde , associé à la méditation.

Les mudrâs ( du sanskrit signe ou sceau) est l’échange, le dialogue avec les énergies. Notre corps subtil est empli de canaux et de centres énergétiques , les nadis  et les chakras.

Par la posture des doigts , nous harmonisons notre état physique, nous contrôlons nos émotions, nous augmentons notre concentration.

Nos 5 doigts sont chacun en rapport avec un des 5 éléments :

AGNI , le Feu, correspond au pouce

VAYU, l’Air , correspond à l’index

AKASHA, l’Ether correspond au majeur

PRITHVI , la Terre correspond à l’annulaire

JALA , l’Eau correspond à l’auriculaire.

En joignant nos doigts, nous unissons les différents éléments de l’univers avec notre corps. Cette gestuelle crée une énergie. Ces mouvements sont en lien entre notre enveloppe corporelle et la vibration qu’ils produisent. Pour éviter que Prana ( l’énergie, la force vitale) ne s’échappe, les mudrâs vont agir comme une barrière qui redirige le prana, permettant une concentration plus profonde et éveiller la kundalini , cette puissante énergie qui se situe à la base de notre axe vertébral , qui va s’élever et circuler à travers les 7 chakras , du sacrum, jusqu’au sommet du crâne …voire au-delà.

Jnâna Mudrâ: le geste de l’initié, de la connaissance

En pratique la paume de la main est orientée vers le ciel, les doigts sont tendus et joints y compris le pouce , puis l’index va à la rencontre du pouce.

Se crée alors en soi un circuit permettant aux microcosme et macrocosme d’être reliés l’un à l’autre, l’individu et l’univers sont liés.

Corps et Esprit

Jnâna mudrâ est très puissant pour l’esprit, car cette technique permet de mettre en relation des parties de son être spirituel très éloignées et de faire cheminer ainsi l’énergie en soi. C’est grâce à ce mudrâ que sont reliés l’ Etre à l’Univers . La circulation de l’énergie est alors dépourvue des habituelles sources de souffrance.  Ce qui nous nuit est éloigné , et la connexion  à l’univers, à la connaissance est possible.

Jnâna mudrâ, en permettant une circulation de l’énergie, va aussi bousculer le corps. L’index, pointant vers le coeur, dirige l’énergie vers lui. On entre en relation avec une partie très forte de son propre être physique, une partie à qui l’on offre un regain d’énergie, pour tonifier tout le corps en même temps que l’esprit est ouvert sur l’univers.

Le geste de la sagesse

Jnâna mudrâ est un geste symbolisant la sagesse autant qu’il l’apporte.

Jnâna mudrâ exprime l’acceptation de ce que l’univers peut nous offrir et l’ouverture nécessaire à ses enseignements : savoir que l’on doit  apprendre encore et toujours, et savoir reconnaître que tout est enseignement, tout peut faire sens à l’esprit .

« Établir la paix à l’extérieur de soi

et agir sur le monde

nécessite en premier lieu

d’agir sur soi

et d’établir la paix en soi. »

 Dalaï-Lama

A très bientôt pour d’autres mûdras 😊🙏


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *