L’enseignement du Yoga et pandémie : Lettre ouverte aux pouvoirs publics

Ma Fédération de Yoga (la FNEY) et d’autres , se mobilisent .

Lettre ouverte aux Pouvoirs publics .


Paris, le 26 février 2021
Monsieur le 1er Ministre Jean CASTEX
57 rue de Varenne 75700 Paris – SP 07
Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel BLANQUER
110 rue de Grenelle
75357 Paris – SP 07
Madame la Ministre Déléguée, en charge des sports Roxanna MARACINEANU
95 avenue de France
75013 Paris


Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Madame la Ministre Déléguée en charge des Sports,


Les grandes fédérations représentatives du yoga en France viennent d’une même voix vous exprimer le désarroi de leurs membres. Existant pour certaines depuis plus de cinquante ans, elles ont toutes participé à l’établissement d’une discipline sérieuse en établissant des critères exigeants de formation pour garantir le professionnalisme de milliers d’enseignants.
En cette période de pandémie, les témoignages d’un mal-être individuel et collectif se multiplient, faisant surgir une question cruciale : comment transformer ce temps d’effondrement en prélude à une renaissance ? où trouver nos points d’appui ?
Enseignants et pratiquants de yoga, il nous semble que nous disposons de ressources particulièrement précieuses pour répondre à cette question, à la fois sur le plan du corps et sur celui de l’esprit. Bien au- delà des clichés dont peut souffrir encore l’image de cette discipline, le yoga, pratiqué par près de 3 millions de personnes en France, s’avère un recours salutaire, grâce aux valeurs dont son histoire et sa pédagogie sont porteuses. Dans une société qui, plus que jamais, a besoin de reprendre son souffle, de retrouver des fondamentaux, d’espérer en un horizon ouvert, nous pensons que le yoga, dans sa dimension corporelle et spirituelle, peut incarner ici et maintenant des valeurs dont le monde a impérativement besoin pour se réinventer et respirer, de nouveau, à l’unisson.
Nos professeurs enseignent dans de nombreux lieux et structures (salles communales et équipements sportifs, entreprises, en salle privée, à domicile…) sous différents statuts (bénévole, salarié, libéral, auto-entrepreneur…) les cumulant parfois avec une autre activité professionnelle afin de pouvoir mieux vivre de leur art. Actuellement, ils souffrent moralement et financièrement de ne pouvoir exercer. Certains, même, sont dans une situation de totale précarité !
Les effets néfastes de la Covid commencent à émerger : hyper-sédentarisation, maux de dos, cervicalgies qui pourraient être atténués par une bonne pratique corporelle. Les peurs existentielles, les craintes de l’avenir et les tensions au sein de la famille se sont accrues. Les dépressions, les tentatives de suicides et les maltraitances sont en augmentation. Bien que n’étant point une thérapie, la pratique du yoga contribue à améliorer grandement ces situations. Il offre à celui qui s’y exerce une meilleure santé physique et mentale, stimulant entre autres ses défenses immunitaires si précieuses en ce temps de pandémie.
Les témoignages de nos pratiquants confirment que le cours de yoga en présentiel, le soutien bienveillant et personnalisé d’un enseignant sont une bouffée d’air pur, voire pour certains une bouée de secours dans leur détresse. Les élèves des cours de yoga sont la représentation de la société française : salariés, retraités, inactifs, hommes et femmes de tous âges et de tous milieux, ce sont aussi des citoyens et vos électeurs. Les séances organisées à distance ne sont pas accessibles à tout le monde, ces solutions commencent à s’essouffler et ne correspondent plus aux besoins actuels de la plupart des pratiquants.
Il nous semble donc essentiel de pouvoir dès que possible reprendre la pratique du yoga en présentiel. Dans cette perspective, nous vous demandons de bien vouloir nous recevoir afin de déterminer les conditions dans lesquelles cette reprise pourrait s’effectuer.
Recevez
Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Madame la Ministre Déléguée en charge des Sports,
l’expression de notre très haute considération,
Contact : Patrick TOMATIS, président du SNPY (Syndicat National des Professeurs de Yoga)
ptomatis@lemondeduyoga.org
Les fédérations de yoga co-signataires :
AFYI Association Française de Yoga Iyengar® – Clarisse Salou, présidente
FFHY Fédération Française de Hatha Yoga – Brigitte Neveux, présidente
FIDHY Fédération Inter-enseignements de Hatha Yoga – Virginie Zajac, présidente
FNEY Fédération Nationale des Enseignants de Yoga – Gianna Dupont, co-présidente chargée
des relations extérieures
FVI Fédération Viniyoga Internationale) – Marie Francoeur, présidente IFY Institut Français de Yoga – Maude Leynaud, présidente
RYE Recherche sur le Yoga dans l’Éducation – Sophie Flak, présidente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *