Sarvanghasana

✨Les postures d’inversion ont de multiples bienfaits.

On dit d’une posture qu’elle est inversée dès lors que la tête est plus basse que le coeur. Dès  que la tête se retrouve vers le bas, le sang circule différemment, aidé par la gravité, sa circulation est facilitée, les jambes sont allégées, avec un apport d’oxygène accru au cerveau , cet organe étant très demandeur.

« Sarvangasana est la mère de tous les Asanas » – BKS Iyengar

Sarvangasana est la posture de tout le corps.

Du sanskrit : Sarva : tout – Anga : corps – Asana : posture.
En occident cette posture reçoit l’appellation de “la chandelle” qui symbolise bien une tenue et une justesse de tout le corps. On peut imaginer que la flamme de la chandelle représente l’énergie qui circule.

✨Cet asana tend à faire régner l’harmonie et la joie dans le corps. Elle exprime l’équilibre parfait du corps, la paix de l’esprit et la spiritualité de l’âme réalisée dans le corps. La Conscience et le Prâna s’écoulent donc plus vite vers le cerveau. Habituellement, la force de gravitation attire spontanément tous les liquides du corps vers la partie inférieure. En inversant le corps, tous les fluides refluent vers la tête. Cette posture permet de réorienter les énergies des chakras inférieurs vers les chakras supérieurs.

💫Effets physiologiques :

Sarvāṅgāsana stimule et masse la thyroïde, équilibre le système glandulaire, nerveux, digestif, et circulatoire. L’ afflux sanguin étant activé vers le cerveau, cette posture crée un rafraîchissement cérébral. Véritable traitement contre la constipation, les hémorroïdes, elle favorise le retour veineux et soulage les jambes lourdes. Elle crée l’équilibre pondéral . Elle fortifie la nuque (si elle est bien pratiquée). Elle tonifie l’abdomen, les organes génitaux et la colonne vertébrale. Stimulante en début de journée, elle est apaisante en fin de journée de par l’allègement des jambes. Elle a un grand pouvoir pour améliorer les facultés mentales (mémoire, concentration).

💫Effets spirituels :
Pratiquée régulièrement avec des temps conséquents, elle active les chakras du crâne. Elle développe la mémoire « très « ancienne, et les facultés de conscience supérieure. En effet, en raison de l’inversion du corps, la conscience s’écoule dans le corps, et n’est pas gaspillée comme elle l’est habituellement par les organes des sens.

💫Effets psychologiques :
L’inversion du corps n’étant pas une position habituelle, cette posture demande un sens de l’équilibre. Voir le monde la tête en bas peut créer une inquiétude, qui une fois maîtrisée, donnera plus de confiance en soi et la nécessité de lâcher-prise dans une situation d’inconfort apparent. C’est une posture qui implique d’infléchir la volonté. Prendre cette position inhabituelle du corps peut nous amener à réfléchir à ce nouvel inconfort, à cette notion d’impermanence de notre sécurité quotidienne , et vue la situation actuelle elle sera la bienvenue. Elle nous oblige à plus de vigilance mentale, mais aussi, si elle est bien maîtrisée, à nous entraîner à être prêt pour «l’extra-ordinaire». Cette faculté révélée dans la posture peut devenir une faculté d’adaptation dans la vie courante. C’est aussi s’affranchir de la nature instable de l’air et le fixer dans un état d’équilibre. Cela rendra considérablement le corps plus léger et un mental souple. Les épaules et nos trapèzes sont les lieux des tensions habituelles. Nos trapèzes sont très souvent en position haute et contracturés. Le poids de la posture sur eux peut nous faire prendre conscience de cette attitude permanente de tension. Paradoxalement, la posture nécessite de les lâcher, pour mieux s’établir dans une stabilité agréable. Là est un des buts de l’Āsana.

 

Namasté . Prenez soin de vous et de vos proches 🙏 💕


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *